Alexa, dis moi qui est la plus belle ? (Le Test)

Les assistants personnels débarquent en force dans nos vies, avec la promesse de changer notre façon de vivre et nos habitudes. Réalité ou publicité mensongère ? Je vais enfin pouvoir répondre à cette question avec Alexa, l’assistante personnelle d’Amazon que l’on ma offerte pour mon anniversaire.

Puisque ma velue moitié ne sait pas faire simple, il fallait bien qu’après moultes comparatifs et vidéos de test il me choisisse le top – d’après lui en tout cas – soit une enceinte Sonos One compatible Alexa.

Cela démarrait fort avec du matériel « non officiel »… Mais, à sa décharge, son choix s’est également porté sur cette enceinte du fait de sa compatibilité future avec le Google Assistant, ce qui devrait me permettre de switcher le moment venu et si le cœur m’en dit.

Alors quid déjà de la compatibilité Sonos et Alexa ?

Première chose, vu que le choix de l’enceinte Sonos One portait principalement sur la qualité du son, je peux dire que de ce point de vue celle-ci remplie parfaitement son office avec un son très propre et un très bon rendu, que ce soit dans les graves ou les aigus, même avec le volume à fond.

sonos-one
Sonos One (source : site officiel Sonos)

Question installation, tout est extrêmement fluide et simple pour connecter l’enceinte à votre réseau et activer Alexa. Vous devrez pour cela installer le logiciel de Sonos et celui d’Alexa sur votre smartphone en suivant les instructions.

Dès ce stade toutefois, on constate déjà que le logiciel d’Alexa se montre lent, peu intuitif et très instable, la simplicité reposant à 100 % sur les instructions de celui de Sonos.

Ne reste plus ensuite qu’à connecter vos différents comptes utiles (Spotify, Google, Amazon … etc) pour pouvoir utiliser les fonctionnalités de base.

Avec l’enceinte Sonos, Alexa répond parfaitement aux ordres, même si la version française de l’assistante personnelle requiert une articulation poussée et une phonétique parfaite. Bien souvent, si vous parlez un peu trop vite ou bouffez des syllabes, Alexa ne comprendra rien ou interprètera votre demande à sa manière…

moi : Alexa, quelle est la définition de [mot random] ?

Alexa : la réponse est 8 !

moi : euh ….

A noter que si vous utilisez des mots anglophones vous devrez les prononcer à la « french », inutile ici d’essayer de travailler votre accent impeccable, cela résultera 2 fois sur 3 à l’incompréhension d’Alexa ou à une mauvaise interprétation. Ce qui peut s’avérer assez cocasse quand on commence à lui demander des titres de chansons en anglais…

Il est également important de respecter un léger temps d’arrêt entre le moment où vous l’activez en l’appelant et celui où vous exposerez votre requête.

Rien de rédhibitoire je vous rassure, c’est plutôt une habitude à prendre.

Là où les choses se sont gâtées c’est quand j’ai voulu apprendre à Alexa les fameuses routines. Équivalents simplifiés d’une programmation pour lui faire effectuer des tâches prédéfinies dans un ordre précis et à un temps donné. C’est au final – à mon sens – le truc le plus intéressant que vous pourrez effectuer avec votre assistant personnel.

Je vous le donne dans le mille, Sonos One est incompatible avec cette fonctionnalité d’Alexa. #douchefroide

Manifestement, Amazon s’est gardé quelques exclues sous le pied pour obliger les consommateurs désireux d’exploiter au maximum les fonctionnalités du logiciel, à acheter du matériels officiels.

Qu’à cela ne tienne, je ne suis pas rancunière et j’ai donc profité des soldes pour acheter un Echo Dot 2 à – 10%, le tout étant de réussir à faire en sorte d’utiliser à la fois l’enceinte Sonos One pour sa qualité de son et l’Echo Dot 2 pour les fonctionnalités propriétaires d’Alexa. #challengeaccepted

Connecter l’Echot Dot à mon réseau s’est déjà montré un challenge en soit. Le logiciel d’Amazon est vraiment merdique, c’est long et instable, ça plante toutes les 3 secondes et il faut tout recommencer. La manip en soit n’est pas compliquée, ce sont plutôt les limitations techniques du logiciel qui rendent la chose équivalente à certains passages de Dark Souls, même avec la fibre.

Une fois la chose faite, il était temps de tester la communication entre les deux enceintes pour réussir à lancer de la musique sur Sonos uniquement, parce que question qualité de son, l’Echo Dot 2 est à peine au-dessus d’un radio réveil. Pour ce faire, j’avais déjà fouiné sur les forums d’Alexa France et trouvé le « truc » qui rend la chose possible.

Pour résumer, lorsque vous connectez votre Sonos, et afin de déterminer quelle enceinte particulière vous souhaitez utiliser en cas de réseau, vous attribuez un nom à chaque enceinte. Notre Sonos One par exemple est appelée « Salon ». Il suffit donc de dire « Alexa, lance [musique random] sur Salon. » Et ça fonctionne ! #magique

A présent que le matériel est prêt, qu’en est-il des fonctionnalités d’Alexa ?

Les skills

Les skills sont l’équivalent des applis sur smartphone, soit des programmes qui vous permettent par exemple d’avoir les news de votre journal préféré, de suivre une recette sur marmiton ou de lire des histoires à vos enfants.

Les skills sur la version anglophone d’Alexa sont très développés et variés, sur la version FR et bien : le choix est famélique, c’est bien souvent nulle, inopérant ou inutile et extrêmement limité en terme de possibilités.

Vous trouverez certainement quelques petites appli sympa, mais honnêtement à ce stade de développement on est dans le gadget inutile. Toutefois, ne soyons pas négatifs, Alexa vient de sortir en version française et il faut sans doute laisser le temps à l’assistante de se populariser pour véritablement lancer un marché des skills en France, le grand dommage étant que l’on n’a bien sûr pas accès aux skills étrangères…

La domotique

La fonctionnalité sans doute la plus efficace d’Alexa à ce jour, pour peu que vous ayez bien sûr du matériel compatible. Tout se commande à la voix et les routines permettent de programmer directement vos différents éléments.

La musique

Il faudra investir dans un matériel non officiel pour avoir la qualité de son qui fait défaut aux produits Amazon, même si le Echo Plus semble correct. Pour le reste, honnêtement, à part pour le simple plaisir de lancer des ordres à la voix ou de découvrir ce qu’Alexa considère comme une « chanson romantique », cela n’apporte pas grand chose de plus qu’une bonne chaine HIFI. A noter que ma fille de 6 ans est quant à elle ultra fan et me lance du Magic System à toute heure du jour ou de la nuit…. #helpme

Les routines

La fonctionnalité la plus sympa d’Alexa qui vous permettra de programmer votre domotique, de programmer Alexa à accomplir des tâches journalières ou autre, à vous créer votre routine du réveil parfait ou encore à prévoir qu’à partir de 20h00 par exemple elle baisse automatiquement son volume à 2. C’est important pour éviter la crise cardiaque au milieu de la nuit si quelqu’un a le malheur de l’activer.

Bref, la fonctionnalité qui vous obligera à acquérir au moins un appareil officiel Amazon.

Drop in

Cette fonctionnalité est celle qui vous permet de passer des appels ou d’envoyer des messages via Alexa. Elle ne sera disponible que sur des appareils Amazon Echo. Non compatible avec Sonos One par exemple.

Attention ! Il y a une nuance importante à connaître : drop in ne permet de communiquer – à ce jour en tout cas – qu’avec des personnes possédant eux-même un appareil Echo et ayant activé la fonctionnalité drop in qui ne l’est pas de base. Si personne de votre entourage n’en possède tout ce que vous pourrez faire c’est appeler depuis votre smartphone, via l’appli Alexa, votre propre Echo.

Drop in vous permet également de communiquer via tous les appareils Echo installés dans votre maison si vous avez créé un réseau par exemple.

A noter que pour désactiver la fonction drop in il faut contacter Amazon, vous ne pourrez autrement que la bloquer temporairement avec la fonction « ne pas déranger ».


Voilà à ce jour, le panel des fonctionnalités d’Alexa. Nous sommes encore très loin d’un véritable assistant personnel et encore dans le gadget sympa réservé aux amateurs. Alors Alexa a elle-seule permet t’elle de faire oublier que pour l’instant elle ne sert pas à grand chose ?

Alexa, dis-moi qui est la plus belle ?

Je ne vais pas tergiverser, l’IA d’Alexa FR est à ce jour au stade larvaire.

C’est amusant au début de l’écouter ânonner des blagues pré-enregistrées ou lancer un quizz, mais son intérêt propre est assez limité.

Depuis votre appli Alexa vous pourrez retrouver l’historique de toutes vos requêtes et répondre par oui ou par non à la question « Alexa a t’elle fait ce que vous vouliez ? », ce qui, on le suppose en tout cas, est sensé lui permettre d’apprendre. Pour les plus audacieux, vous pourrez ensuite envoyer un rapport détaillé de ce qui s’est passé, afin de permettre aux équipes techniques de travailler sur ce point précis.

Le suivi est-il sérieux et efficace ? aucune idée. Tout se fait via un formulaire pré-établi qui est ensuite envoyé à Amazon. Quelques minutes après vous recevez un email automatique qui vous remercie, vous indique que votre requête va être transmise à l’équipe de développement et vous dispense quelques conseils d’utilisation.

Nous pouvons espérer toutefois que les utilisateurs/développeurs jouent le jeu et qu’à force de requêtes Alexa va s’améliorer.

A noter également une chose que je trouve dommage, lorsque par exemple nous lui demandons quelle pharmacie est ouverte, elle va se contenter de faire une recherche Google et nous sortir la pharmacie la mieux notée plutôt qu’analyser ou trier lesdits résultats. Franchement léger à ce stade pour une assistante personnelle, puisque Google assistant fait déjà bien mieux sur mon smartphone.

La fonctionnalité d’achat fonctionne par contre parfaitement puisqu’après une soirée avec des amis peu scrupuleux, je me suis retrouvée avec un panier bien garni sur mon compte Amazon. Heureusement, j’avais désactivé la fonctionnalité depuis l’appli Alexa afin d’éviter tout problème, ce qui a évité la commande immédiate. Je vous conseille d’ailleurs de faire de même…

Il est en tout cas pour l’instant impossible de « dialoguer » avec elle, ce qui n’empêche pas ma progéniture de 6 ans de lui parler pendant 5 bonnes minutes peu soucieuse des nombreux « je ne sais pas » qu’Alexa peut lui répondre. Très polie ma fille lui lance un nombre incalculable de « s’il te plait » et nous enguirlande en prônant la sensibilité d’Alexa lorsque nous ne le faisons pas ou encore que ce n’est pas de sa faute si elle répond mal car « elle apprend ».

Une chose est sûre, la nouvelle génération est fin prête pour l’intelligence artificielle et les robots.

L’IA à la maison c’est pas pour demain

Alors inutile de trembler face aux gros titres prônant le règne proche de l’intelligence artificielle, parce que pour l’instant on est encore largement au stade du gadget, en tout cas en ce qui concerne les produits de consommation accessibles. Alexa n’est clairement pas DeepBlue ou DeepMind…

C’est un outil je l’espère évolutif, qui peut trouver sa place dans votre maison pour rendre certaines choses rigolotes ou classes, comme demander la météo ou ce qu’il y a sur votre agenda pour la semaine, mais la fonction d’assistant est encore trèèèès loin d’être significative.

On espère que les skills vont se développer afin d’offrir plus d’utilité à Alexa qui se contente pour l’instant de répéter ce qu’elle trouve sur Google ou d’utiliser ce qui a été mis à sa disposition avec ce que cela implique de pertinence ou non.

Se pose également la question du traitement de nos données personnelles et de la sécurité, qui à ce stade ne sont certainement pas encore au point….

embed-bugs-1

Au final autant utiliser directement Google Assistant que j’ai hâte de tester également.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s